L’école à la maison

école à la maison

Nous vivons une période particulière, il est indispensable de revoir nos priorités et de se concentrer sur l’essentiel : rester en bonne santé.
Le confinement est infiniment plus dur pour certaines personnes : les soignants, le personnel des commerces alimentaires, de nettoyage des villes, de sécurité, etc.
En revanche, pour une correctrice à domicile, le confinement est presque un pléonasme ! Je suis consciente de ma chance, même si les missions ne sont pas faciles à trouver, en ces temps de fermetures de structures de la chaîne du livre et de baisse des revenus pour les particuliers.

Il me semble important de faire un point sur l’obligation qui revient aux parents : faire l’instruction à leurs enfants, avec l’appui des professeurs qui continuent leur mission tant bien que mal, avec les moyens non mis à leur disposition…

Je lis beaucoup de témoignages de parents stressés, en panique, à l’idée de mal faire, de ne pas faire assez.
Les inégalités se creusent bien évidemment, puisque chaque famille n’a pas le matériel informatique adéquat, ni les connaissances nécessaires, pour tout un tas de raisons.

De la même manière que nous n’avons pas tous les mêmes capacités dans certains domaines, nous ne sommes pas tous à l’aise suivant les matières et n’avons pas de formation pédagogique pour transmettre les savoirs à nos enfants. Enseigner est un métier.

À tous ceux qui craignent que leur enfant prenne du retard, qui pestent parce que le mail de la maîtresse n’est pas arrivé au bon moment, parce que la connexion à l’ENT relève de l’exploit, j’aimerais dire qu’il n’est pas bien grave si votre rejeton n’a pas fait la fiche d’exercices sur le COD, ou n’a pas recopié entièrement la leçon d’histoire de trois pages parce que votre imprimante a rendu l’âme dès le deuxième jour du confinement.
Contactez les enseignants, faites leur part de vos problèmes matériels et d’organisation, ils sont compréhensifs et personne ne vous tiendra rigueur de ne pas avoir renvoyé un devoir.
L’essentiel est tout de même de rester en vie, donc il faut réellement se détendre sur cet aspect scolaire.

Pour ceux qui en ont la possibilité, n’hésitez pas à vous appuyer sur les ressources mises à disposition à la télévision ou sur Internet. Cela permet de rendre les cours beaucoup plus vivants lorsqu’il manque l’interaction avec l’enseignant.

Les ressources testées et approuvées chez moi :
– sur France Télévisions, La maison Lumni propose des cours tout au long de la journée, en fonction du niveau de votre enfant.
– sur logicieleducatif.fr, des cours dans toutes les matières, de la maternelle au collège, avec des fiches récapitulatives, des exercices, des quiz, des jeux… Je m’en sers surtout pour accompagner les leçons d’histoire mais le site est très bien fait aussi pour le reste.
– pendant toute la durée du confinement, le site Maxicours propose une connexion gratuite pendant les heures d’école, pour un accès aux cours du CP à la Terminale. Pour chaque niveau, on trouve un récapitulatif du programme de l’année, bien utile.
– en fin de journée, j’aime bien faire une séance d’EPS, d’arts plastiques ou d’éducation musicale.
Pour le sport, YouTube est une mine d’or pour des séances ludiques, à faire à la maison et sans matériel spécifique. Je recommande particulièrement les Family Workout Live de Lucile Woodward pour se dépenser en famille.
Pour les arts visuels, les replays de l’émission Baam ! De l’art dans les épinards sont un bon support, ainsi que la rubrique arts et culture du site lumni.fr (je l’ai testée pour les arts visuels et la musique, ça permet d’avoir un point de départ pour imaginer des activités). On trouve aussi sur YouTube l’excellent format court D’art d’art de Frédéric Taddeï.

Voilà pour quelques pistes qui peuvent permettre d’avoir un appui, ce qui est plutôt rassurant lorsqu’on se retrouve désarmé devant un devoir de mathématiques ou d’histoire.
Nul besoin de faire travailler vos enfants six heures par jour et d’en sortir tous épuisés.
On sait très bien par ailleurs que le télétravail avec les enfants à la maison, c’est un peu Mission Impossible !
Donc, privilégier les séances courtes et varier les plaisirs : on apprend aussi en lisant, en cuisinant, en jouant.
Et laissez aussi les enfants ne rien faire ! Ils ne savent plus ne rien faire ! Rêver, imaginer, c’est indispensable, pas besoin de vouloir remplir les journées à tout prix !

N’hésitez pas à mettre d’autres liens dans les commentaires, d’autres astuces ou tuyaux si vous le souhaitez !

Si vous profitez du confinement pour écrire et que vous avez besoin d’être relu et corrigé, n’hésitez pas à m’envoyer une demande de devis. C’est gratuit et sans obligation, et je vous répondrai entre une leçon sur Napoléon et les verbes irréguliers en anglais.
Prenez bien soin de vous !
celineguillaume.pro@gmail.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s