Être Gros-Jean comme devant

gros jean comme devant

QUELLE EST L’ORIGINE DE CETTE EXPRESSION ?

D’après le Larousse, cette expression signifie « ne pas être plus avancé qu’auparavant ; éprouver une désillusion. »

Mais d’où vient-elle ? Et qui est ce fameux Gros-Jean ?

Elle se sert d’une figure de style appelée antonomase qui consiste à utiliser un nom propre comme un nom commun pour en énoncer la caractéristique, la qualité ou encore le défaut.
Un Gros-Jean est un homme du commun, un rustre.
En ancien français, le terme « gros » faisait référence à quelque chose de grossier, de simple.

Quant à l’adverbe « devant », en ancien français, il était employé dans le sens d’« avant ».

On retrouve cette expression à plusieurs reprises dans la littérature, notamment chez Marcel Proust et Victor Hugo, mais le premier à l’avoir utilisée est Jean de La Fontaine dans sa fable La Laitière et le Pot au lait, en 1678 :
« Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même,
Je suis Gros-Jean comme devant. »
En effet, après s’être imaginée riche, la laitière se retrouve dépourvue lorsque le pot tombe de sa tête.

Le saviez-vous ? Utilisez-vous cette expression ?

📬 Pour toute demande de devis de correction :
celineguillaume.pro@gmail.com

📸 Illustration de la fable La Laitière et le Pot au lait par Gustave Doré.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s