Amour, délice et orgue

📚 Quel est le point commun entre les mots amour, délice et orgue ? 📚

amours délices et orgues

Eh bien, bizarrerie de la langue française, ces mots sont masculins au singulier et féminins au pluriel !

👉 Pour le mot amour, le pluriel féminin donne une valeur emphatique, mais certains écrivains préfèrent conserver le masculin (Stendhal ou Gérard de Nerval par exemple).

Serge Gainsbourg a opté pour le féminin avec son titre « Les amours perdues ».

👉 Le mot délice a connu les deux genres au pluriel jusqu’au XVIe siècle.

Aujourd’hui, il est féminin au pluriel sauf après « un des », « un de », « le plus grand des ».

Exemple : un des plus grands délices.

👉 Le meilleur pour la fin : le cas de l’orgue, plus compliqué.

Au pluriel, il est féminin lorsqu’il désigne un seul instrument, notamment dans l’expression « grandes orgues ».

« Car M. Dorval habitait Rouen, où il tenait à Saint-Ouen les grandes orgues que venait de livrer Cavaillé-Coll. » (Si le grain ne meurt, A. Gide, 1924)

Il reste masculin lorsqu’il s’agit d’un véritable pluriel.

Exemple : Les orgues de ces trois églises sont neufs.

Le saviez-vous ?

📬 Pour toute demande de devis :
celineguillaume.pro@gmail.com

Céline
Votre lectrice-correctrice certifiée par le CEC
Score au Certificat Voltaire : 1000/1000

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s