Correcteur : un métier routinier ?

« C’est pas un peu routinier, la correction ? »

Eh bien, durant ces deux derniers mois, j’ai corrigé deux romans, un récit autobiographique, trois magazines, un récit poétique, huit albums jeunesse, un article sur la musique, un livre blanc, une nouvelle, trois mémoires, un site Internet, un scénario de court-métrage, un rapport de stage, une lettre de motivation.

J’ai accompagné une salariée dans ses écrits professionnels.

J’ai travaillé avec des professionnels, des particuliers, de France et de l’étranger.

Je suis intervenue dans une classe de collège pour parler de mon métier.

J’ai suivi deux webinaires.

J’ai fait un live Instagram pour évoquer ma profession et l’entrepreneuriat.

Je me suis entretenue avec trois personnes qui souhaitent se lancer dans la correction.

Et je ne parle pas des tâches administratives.

La routine ne fait donc pas partie de mon quotidien, bien au contraire, pour mon plus grand plaisir.

Avez-vous des préjugés sur mon métier ? Lesquels ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s